Clicky

Carrelage Cuisine : Comment le choisir ?

La cuisine est l’une des pièces de la maison dans laquelle nous apprécions avoir du carrelage. Facile à entretenir, le carrelage est le support idéal pour une pièce souvent exposée à l’eau, au gras et dans laquelle il est nécessaire d’éviter la présence de bactéries. Dans cet article, nous vous présenterons donc les différents types de pose de carrelage pour le sol de votre cuisine ainsi que les recommandations qui s’y applique.

Tout d’abord, il est nécessaire de savoir quel type de pose est le plus adapté à votre habitation. La pose de carrelage intervient-t-elle dans e cadre d’une rénovation (carrelage déjà existant) ou sur du neuf ? Le carrelage au sol peut être posé de deux manières différentes. Il peut être scellé ou collé. Voyons ensemble ce que cela signifie.

Tout d’abord il faut définir vos besoins. En effet, en fonction de ceux-ci vous opterez pour un carrelage scellé ou pour un carrelage collé.

carrelage-cuisine

A lire aussi : Comment nettoyer son carrelage ?

Quel type de pose choisir ?

Plusieurs cas de figure se présentent à vous :

  1. Je souhaite modifier l’agencement de mes pièces, ce qui implique un déplacement des différentes alimentations en eau et électricité que je souhaite faire passer au sol => j’opte pour un carrelage scellé car le ravoirage me permettra de faire passer mes câbles et réseaux.

  2. Dans mon nouveau logement, je crée ma salle de bain et je souhaite faire passer mes câbles et réseaux au sol => j’opte pour un carrelage scellé.

  3. Je souhaite changer mon sol SANS modifier l’agencement de mes pièces, mon sol est propre et plat => j’opte pour un carrelage collé

  4. Dans mon nouveau logement, je souhaite poser mon carrelage et les câbles et réseaux ne passent pas dans mon sol => j’opte pour un carrelage collé.

Le carrelage scellé :

La pose de carrelage scellé est approprié dans le cas d’une construction neuve ou d’une rénovation. Il faut en premier lieu définir vos besoins. En effet, la mise en œuvre de carrelage scellée signifie que les carreaux de carrelage seront scellés au sol grâce à un ravoirage en mortier ciment. Cette couche de ravoirage est nécessaire afin d’y insérer les différents fourreaux et câbles (électricité) et/ou les réseaux d’alimentations de vos appareils sanitaires (eau chaude eau froide) sous les carreaux du carrelage. Le ravoirage sert aussi à rattraper les hauteurs de niveaux des planchers différents.

Le carrelage scellé se compose donc des éléments suivants :

  • L’étanchéité liquide a l’eau (SPEC) : couche nécessaire pour éviter l’infiltration de l’eau vers la dalle ou plancher (structure de votre habitation). L’étanchéité est mise en œuvre avant la réalisation du ravoirage.

  • Le ravoirage : couche de mortier ciment pour faire passer les câbles des différents réseaux (ravoirage épais) ou couche fine de mortier ciment pour simplement aplanir un revêtement déjà existant avant d’y poser les carreaux de carrelage (ravoirage fin)

  • Carrelage : les carreaux de différentes couleurs, teintes, finitions, sur lesquelles nous marchons.

A voir également : Nos conseils pour le carrelage extérieur

Le carrelage collé

C’est sans aucun doute la pose de carrelage la plus simple. En effet, la pose de carrelage collé, qui convient autant au neuf qu’à la rénovation, ne nécessite pas de prise en charge des réseaux. Les carreaux sont directement collés à l’aide de mortier colle sur le plancher, par-dessus la couche d’étanchéité (seulement dans les pièces d’eau, salle de bain et WC).

La composition du carrelage collé ne comprend donc que :

  • La couche d’étanchéité liquide (nécessaire dans les pièces d’eau),

  • Les carreaux de carrelage collé

Bien choisir son carrelage de cuisine

pose-carrelage-cuisine

Il existe de nombreux type de carrelage différents pour le sol des cuisines. Mis à part l’aspect esthétique de ceux-ci, sachez que le sol de votre cuisine doit, de manière générale être bien résistant à l’eau et aux acides qui pourraient s’y déposer. La cuisine est en effet un lieu soumis à de nombreuses sollicitations : on y passe beaucoup de temps, il est exposé aux tâches acides, grasses et de bases et donc reçoit régulièrement des produits chimiques et d’entretien. Le carrelage de cuisine doit donc avoir une couche d’usure importante. Cette couche d’usure est définie par le classement UPEC (Usure, Poinçonnement des meubles, Écoulement de l’eau, Acides et bases), qui apparait sur des carreaux certifiés NF.

Pour votre carrelage au sol de cuisine, il est recommandé d’avoir un classement UPEC minimum P4S. L’utilisation de carreaux qui ont un bon classement UPEC vous assurera moins d’entretien et moins de rayures. Enfin, sachez que plus vos carreaux sont grands moins cela vous coûtera cher au m2.

Changer le carrelage au sol de ma cuisine

Si vous souhaitez changer le carrelage de votre sol de cuisine et que l’ancien est en bon état (s’il est plat, qu’il n’a pas de défaut) le ravoirage n’est pas nécessaire. Vous pourrez ainsi coller directement votre nouveau carrelage sur l’ancien. En revanche si le carrelage déjà existant n’est comporte de nombreux défaut (pente, trous…) un ravoirage fin est nécessaire pour rattraper le sol déjà existant. Pour cela, vous pourrez utiliser de la colle ou une fine couche d’enduit de ravoirage.

Enfin, si vous recherchez à changer votre carrelage ou à en faire poser nous vous conseillons la lecture de notre article sur les devis carrelage.